Qui contrôle notre corps ?

La question dérange. La formulation plus précisément... tant mieux. On va pouvoir en discuter.

(La séance dure 2 heures. En quelque lignes résumons.)

-Tout d'abord la question de qu’est-ce qu’un corps ? un corps vivant ? un corps humain a fortiori ? Ce corps qui a gagné en verticalité -ce qu'il a peut-être perdu en instinct. Ces mains libérées devenant outils, cette tête où la gueule s'efface pour laisser place à un visage, animé de yeux pouvant regarder au loin l'horizon, prévoir, anticiper, imaginer.

-La question du contrôle ? pour priver de liberté ou pour protéger (l'enfant, les signes annonciateurs du corps). Ne suis-je pas pilote dans mon propre navire ? Comment mon corps vivant se construit ? Dans quelles situations mon corps est-il hors de contrôle ? Le plaisir, la douleur physique, l'hypnose, nourrisson, mort, ... Et quand il est mort qui contrôle ?

- La question du qui ? les scientifiques, neurologues répondront le cerveau avec ses hémisphères et enchevêtrements de neurones spécifiques Elargissons : Le souffle de l'esprit immatériel – l’hérédité génétique / épigénétique – une force au-delà de l’humanité / une destinée – le mimétisme familiale – le conditionnement sociétal – l’influence culturelle - l'autre - les besoins vitaux-

… Et si le corps nous contrôlait ? les dépassements inattendus, les hormones, les fatigues, les maladies, … Je suis mon corps. « Cet objet dont nous parlons comme d’une chose qui nous appartient alors que nous lui appartenons » Paul Valéry


Prochaine séance 13 octobre : Thèmes possibles : - Peut-on s’adapter à d’autres communautés ? - Qu’est-ce que l’amour amoureux ? - Quel est le propre de la femme ?


Votez !



© 2019 par Philomômes