Pourquoi s’énerve-t-on ?

Lundi 20 avril 2020 – participants 4-6 ans - en visioconférence

Comment voit-on que quelqu’un est énervé ? Des fois on dit des gros mots. On est Rouge. Tu vois les gens devenir rouge ? Dans les histoires - pas très dans la vraie vie. Les sourcils sont froncés. On peut le dire : je suis énervé là !

Et les animaux peut-on voir quand ils sont énervés ? Ils griffent quand ils sont énervés. Et tu peux saigner.

Pourquoi est-ce qu'on a mal ? des fois pas, des fois oui. Quand on s'est fait mal, des fois on pleure. Ça cela peut être une bonne question philosophique.

Est-ce que c’est parce que tu as eu peur ou parce que tu étais en colère ? …. Ou les deux ? ...

Dans quelles situations peut-on s’énerver ?

Quand on a laissé la clé dans le sac, et qu’on n’a pas le sac.

Si on se résume : quand on a perdu quelque chose, on se fait mal, …. Quand quelqu’un prend l'objet de quelqu’un d'autre. Pour ma dent j’étais en colère, j'ai fait une crise. Je voulais le doudou de ma sœur.

Mon petit frère m'énerve. Je le tape et il me tape aussi.

I., un garçon à l’école il me griffe. Et la maitresse le punit. Es-tu en colère ? Même s’il est puni ? Je suis en colère même s'il est puni. Je suis encore rouge et en colère.

Ce matin, on était fâché...

Mon parrain a eu un voleur dans sa maison et donc il est allé prendre des pièces et donc après ils ont mis l'alarme. et tu penses qu'il était en colère ton parrain ? Je ne sais pas ... mais il devait être en colère.

Barbara, Barbara et toi tu fais quoi quand tu es en colère ? … J’ai déjà jeté un crayon sur quelqu’un qui m’énervait. Ah bon pourquoi ? Parce qu’il se moquait trop de moi.


Si on se résume on peut être en colère quand :

- on a perdu quelque chose,

- on se fait mal,

- on nous fait mal (animal, frère, camarade,…)

- quelqu’un prend l'objet de quelqu’un d'autre, on nous vole quelque chose

- on a pas l’objet qu’on veut

- on est grondé, puni

- quelqu'un se moque de nous

= des CONTRARIETES

Que faudrait-il faire quand on est en colère, pour arrêter d’être fâché ? que conseillerez-vous ?

*Rien … rien à faire.

*On respire.

*Pas manger trop de bonbons. (eh bien oui ! certains mangent pour se calmer)

*Demander de sortir de la maison : une personne s’est fâchée avec un monsieur qui parlait mal, elle lui a dit qu’il ne viendrait plus à la maison. Et elle a appelé mon papa. *Appeler quelqu’un d’autre


De Philippe Barbeau auteur et Fabienne Cinquin illustrateur. Editions L’atelier du Poisson Soluble

Livre lu et vu. Le Type. « Moi, rien ne m'énerve plus qu'un type qui ne sait pas sourire, alors j'ai ramassé un caillou ... »

Superbe graphisme, superbe rythme de l’histoire.

A votre avis pour quelles raisons ce type ne sait pas sourire, rêver, aimer? Il n’était pas allé à l’école.

Il n’a plus de maman papa.

Barbara, Barbara et toi tu as déjà rencontré quelqu’un qui ne savait pas du tout aimer ? hum...je ne crois pas

Que pensez-vous de la conclusion, la fin du livre ?

Avec les histoires on peut apprendre beaucoup de choses.

Prochain thème demandé : Pourquoi est-ce qu’on est là ?

Mes Remarques suite à ce 1er atelier pour les « Pas si petits » :

· Nouveau moyen de communication à appréhender : Les enfants ont bien géré l’écran, se rapprocher si nécessaire pour mieux les entendre. Le casque pour certains ne semble pas adéquat.

· Les premiers principes d’une discussion à visée philosophique : formuler une pensée et l’étayer d’exemples ou inversement. Echanger, discuter, interpeller l’autre « Barbara, Barbara et toi tu fais quoi quand tu es en colère ? Barbara, Barbara et toi tu as déjà rencontré quelqu’un qui ne savait pas du tout aimer ? », se poser d’autres questions, avoir de la cohérence, ...

· Rencontres des autres : à la nouveauté de la technique + de la proposition, ajoutons des personnes qu’ils n’ont jamais vues, les enfants ont dû saisir rapidement, qui étaient là et pourquoi. Certains se sont acclimatés vite, d'autres au fil de la séance, d’autres encore cela sera selon le jour, la façon d’aborder un thème, l’habitude prise…

· Note Le mouvement des corps : il est normal que des enfants de 4 à 7 ans, gesticulent … et même devant l'écran, selon moi cela n'entrave pas la discussion. Les corps bougent et les idées, les émotions continuent d'affluer. Je le vois derrière leur sourire, leur moue, leurs réactions (la visio permet de l'observer encore plus). Mon exigence et ma vigilance, avec mes techniques (que je base sur le plaisir) restent qu’ils se posent pour s’exprimer + qu’ils tiennent le fil, maintiennent une attention aux propos des autres. Il y a tout ce qui se dit en atelier et tout ce que les enfants développent ensuite ...

Dessins d'une amie l. en confinement pertinente artiste humoriste à ses heures

0 vue

© 2019 par Philomômes