Faut-il se mélanger ? + Sous-entendus ou présupposés d’une question

Mardi 14 juillet 2020 – 10 à 12 ans

Que voudrait dire « se mélanger » ?

- Les sentiments. C’est-à-dire ? comment tu te sens et comment tu réagis

- entre êtres humains - mixité sociale

Se mélanger entre êtres humains, c’est sûr que c’est bien .

Quand on pose cette question, identifiez-vous des sous-entendus (ou présupposés) ? Je vous donne un exemple : Qu’est-ce qui nous empêche de respirer ? : dans cette question est sous-entendu, présupposé que quelque chose nous empêcherez de respirer. Pourriez-vous me donnez des exemples de questions et le/les présupposés qu’il y a derrière ? : Est-ce que c'est vraiment utile de porter le masque ? On suppose que le masque ne serait peut-être pas utile.

Et dans la question « Faut-il se mélanger » que suppose-t-on ?

1/ ce n’est pas forcément utile. Oui avec le verbe modale « FAUT-il »

2/ est-ce que c'est obligatoire. Oui encore plus fort quand on place le verbe modale « DOIT-on »

3/ les humains ne sont pas mélangés --> si on se pose la question c'est que ce n'est pas encore le cas. Oui

Sur quels critères peut-on faire des différences entre les gens ? :

- Lors de violences policières : l’affaire George Floyd

- Je ne connais pas : Est-ce qu'ils ont fait cela parce qu'il était noir ? - Non car il était drogué et faisait du trafic - mais c'était avant ça. - et ils l'ont tué. Ils ont complètement exagéré. - Aurait-il fait ça s'il était blanc ? – Il y a eu beaucoup de manifestation contre les actes illégales des policiers – Tous les policiers ? – Non les 3 je crois.

Sur quels critères peut-on faire des différences entre les gens ? :

- la couleur de peau

- le sexe : F/H

- son histoire : comment il a été traité, comment on réagit

- violent ou pas

- la richesse

- le métier

- le physique

- le pouvoir ou pas : aristocrate noblesse vs le peuple

- la religion

-l'orientation sexuelle

- de quel pays on vient

Si on part de votre propre expérience :

- Je ne me sens pas mélangé autour de moi : sur quels critères établis-tu ta conclusion ? points communs : que des blancs 0 noir. Mais il y a des gens qui viennent de plein de pays. N’est -ce pas une forme de mixité avec comme critère - de quel pays on vient ?

- Dans mon collège il y a des blancs, noirs, sauf une classe spéciale de comédie musicale : 2/ 24 noires 7/24 garçons.

- l'éducation ça compte dans les critères

- la manière de parler

- le soutien des parents après l’école

Est-ce qu'on peut etre mélangé et pas mélangé en même temps ?

La question ne devrait pas se poser. On ne devrait pas faire de différence entre nous. Si on prend le sexisme, on oriente plus les femmes sur certains métiers que d'autres comme celui des sciences. Comme avec le racisme. Ou La richesse ou Le physique ou la grossophobie.

Ne pas se mélanger pourquoi ?

- Les racistes : Martin Luther King a défendu les droits des noirs, il a été tué par un raciste. Il a atteint son but mais quelque mois après il a été assassiné.

- L'assassin avait des privilèges de blanc et il ne voulait pas les perdre. Comment définissez-vous un privilège ? un avantage dans la société.

Rosa Parks qui s’est assis dans un bus à la place des blancs aussi. Oui quand la ségrégation, séparation par différenciation de couleur de peaux, dans les transports notamment, existait aux Etats-Unis.

Quand tout s'accumule : femme, noire, obèse, sans éducation

Je suis désolée, la séance est terminée. Etant loin d'avoir explorer l'étendu du sujet je vous propose de continuer le sujet. --> Admis à l'unanimité.

Faut-il se mélanger ? 2

Mardi 21 juillet 2020 – 10 à 12 ans

Nous avons vu précédemment :

1/ Les présupposés de la question : Utilité / Obligation de se mélanger / Que les humains ne sont pas mélangés actuellement

Autre sous-entendu dans « se mélanger » = que les humains seraient différents ?

2/ nous avons listé des critères de différences entre les gens

3/ Donné des Exemples de situation où on fait des différences : ségrégation, violences policières, dans nos propres vies vous avez surtout cité les différences visibles : couleurs de peau, éducation, façon de parler

4/ pour quelles raisons mettons en avant des différences pour ne pas « se mélanger » ?

- pour garder ses privilèges

- pour préserver sa culture, sa religion , Comme si on perd plus en se mélangeant

- pour garder sa richesse

Que pensez-vous du terme « mélanger » ? et le présupposé qu'il y aurait derrière Dans une salade, tu ne vas pas mélanger des tomates avec des tomates, tu vas mélanger des tomates avec du fromage.

Si on reprend ton illustration, la question sous-entendrai donc que chez les humains : il y aurait des tomates et des fromages présents à mélanger, et non que les humains sont tous des tomates pour lesquels inutile de parler de mélange ? Est-ce qu'on (les humains) est différent ? - Les humains sont différents mais les règles sont les mêmes pour tous. - Il y a 50 ans, les hommes de couleurs ne pouvaient pas faire un certain nombre de choses.

Et si on change d’angle de vue, par exemple une fourmi, un martien que diraient-ils ? Oui dans ce cas- là mais … on a besoin de faire des différences. Pourquoi ? De se comparer, trouver des gens comme eux, Pour quelles raisons fait-on cela ? Pour s'identifier, pour se soutenir

Nous avons exploré :

1/les humains sont différents --> des critères, des exemples

2/ Pourquoi on fait des différences

Alors si on admet que les humains sont différents, faut-il les/se mélanger ? et pour quelles raisons ?

+ Oui :

- pour APPRENDRE des AUTRES : parce que si on est juif ou juive et qu'on se mélange avec des gens chrétiens, musulmans, bouddhistes , cela va nous enrichir, nous ce qu’on sait on le sait déjà et on va apprendre des autres.

- Influence positive

- Se trouver des nouveaux points communs car tout est relatif.

- mélanger leurs traditions, changer

- NON

--> garder ses privilèges . Exemple : pouvoir de blanc, de riche

--> peur de l'autre . Exemple : des femmes qui auraient plus de pouvoir, comme celui de l'accouchement.

--> ne pas avoir envie d'une influence néfaste. Exemple : à l'école je n’ai pas envie de me mélanger avec certaines personnes car je n’ai pas envie de devenir comme eux.

--> Isoler

--> Traditions

Moi je ne veux pas me mélanger avec quelqu’un qui n’aime pas les crêpes tous les samedis et les croissants tous les dimanches. Tu marques un rejet total parce que tu aimes ta tradition et tu y tiens ? Tu ne veux pas faire de concessions ?

Pour se mélanger il faut quoi ?

- s'adapter

- décider comment ça va être ta vie

- être content

- accepter la différence

- faire un consensus = crêpe avec le nutella, ... si l'autre aime que le chocolat

- Me donner du temps tout seul et ne pas me dire ce que j'ai à faire = faire des REGLES

- accepter les règles voulues par TOUS et ne jamais les changer

- ne pas accepter toutes les conditions bêtement

- Oui, il faut penser avant de parler et avant d'accepter - Mais parfois il y a des arnaques. - Parfois une personne peut te faire peur, du coup tu acceptes.

DICTATURE du croissant et des crêpes ?

Il faut trouver des compromis. Pouvez-vous donner une définition ? 2 choix différents, une solution qui mettent tout le monde d'accord, il faut des CONDITIONS.

Pour conclure, alors qu’il paraissait évident de se mélanger au début de la séance précédente. On voit qu’il y a des cotés positifs mais aussi négatifs ou du moins que ce n’est pas si évident de se mélanger notamment en s’appuyant sur des exemples concrets personnels ou historiques.

Prochains thèmes demandés :

Pourquoi la religion était-elle tellement importante ?

La justice fit-elle le bonheur ?

Les hommes et les femmes peuvent-ielles éviter les guerres ? --> semaine prochaine

11 vues

© 2019 par Philomômes