Doit-on être utile ? 8 Septembre 2020

C'est la rentrée des ateliers adultes à Bâle.

Ce mot d’ « utile ». Il peut nous gratter le matin en se réveillant, un soir en faisant son bilan de vie, devant un verre avec des amis, au travail ou seul devant un paysage vaste. Etre utile … Un devoir, une injonction, une éducation, une position ? « être utile » correspondrait à être productif, efficace, bénéfique ? faire pour être ou juste être ? Quel poids mettons-nous dans ce mot ? Qui se pose la question de l’utilité ? nos sociétés, la modernité, l’humanité ? Des visions différentes ? Le masculin / le féminin ?

De l'atelier, chacun repart dans son tourbillon du quotidien, avec de nouvelles réponses, d'autres définitions ... probablement de nouvelles questions.


Prochain Thème : 22 septembre - Qui contrôle notre corps ?


Les étapes de cheminement du groupe :

Etre utile une notion relative

Cette envie d’être utile est-elle innée ou acquise ?

Devoir d’être utile : Qu’est-ce que cela nous apporte ?

Devoir d’être utile : Qu’est-ce que cela nous coûte ?

Référentiel et contours de l’utilité

les Moyens nécessaires à l’utilité

Notion négative de l’utilité

Comment définir le rendement ?

Et la réciprocité ? Qui juge ?

L’intention de ce que je fais

Se poser la question de l’utilité ?

Est-ce que l’utilité doit être un objectif ou un chemin?

Conclusion : Que faire avec ce mot d’utile ? exige-t-il une rentabilité, un bénéfice palpable, constatable, tangible ? faut-il faire, agir pour soi, pour les autres ou juste en existant je suis déjà utile ? Trouver sa définition de l’utilité, son référentiel. Faire des choix pour ne pas subir la définition.



© 2019 par Philomômes